Contenu

Les techniques de la médecine Chinoise

Le praticien en énergétique traditionnelle Chinoise dispose d’une palette très large d’outils dont les principaux reposent sur :

  • l’harmonisation et la stimulation des points d’énergie situés le long des méridiens d’acupuncture,
  • le conseil en alimentation et hygiène de vie afin d’optimiser le ré-équilibrage énergétique.

Information du consultant :
Le rééquilibrage énergétique n’est pas un acte médical. Au cabinet, les aiguilles d’acupuncture ne sont pas utilisées. L’acupuncture avec les aiguilles, ne peut être exercée légalement que par les médecins et les sages-femmes ayant obtenu une autorisation. L’article L4161-1 du code de santé, qui remplace depuis 2000 l’article L372 du même code, réserve l’exercice de tout acte médical au seul médecin, docteur en médecine de la faculté.

 
 
Illustration La Diététique Chinoise
Une mauvaise alimentation, comme une mauvaise gestion des émotions sont à l’origine des déséquilibres énergétiques, selon la médecine traditionnelle Chinoise.
Pour en savoir plus, visitez la page La Diététique Chinoise
 
Illustration La digipuncture, digitopuncture ou acupression

C’est la stimulation des points d’acupuncture, sans douleur et sans aiguilles.

La digitopuncture ou acupression est une pratique dérivée de l’acupuncture. Contrairement à celle-ci, cette méthode n’utilise pas des aiguilles, mais plutôt la pression des doigts pour stimuler les différents méridiens qui agissent sur les divers organes du corps humain.

C’est une technique ancestrale d’origine tibétaine, utilisée au commencement même de la médecine traditionnelle chinoise. Les connaissances et les techniques relatives à cette discipline se sont affinées au fil des siècles.

La digitopuncture est aussi appelée acupuncture manuelle puisque les deux méthodes traditionnelles chinoises ont recours au même principe : la stimulation des points des méridiens pour réinstaller l’équilibre énergétique à l’intérieur du corps humain.

 
Illustration La moxibustion

Combinée à l’acupuncture et digitopuncture, elle consiste à faire brûler lentement et doucement une plante, l’armoise, spécialement préparée à cet effet.

Elle peut être posée sur le manche d’une aiguille qui est insérée dans un point. Cette technique n’est pas utilisée au cabinet.

On la trouve aussi sous forme de bâton qui sert à réchauffer certaines zones du corps ou un point d’acupuncture. C’est cette technique qui est utilisée au cabinet.

Source : osmc-france.com

 
Le Qi Gong (Waiqi)
Le Qi Gong (Waiqi), signifie mobilisation de l’énergie. C’est l’émission de Qi (l’énergie vitale) le plus souvent sans contact avec les mains.
 
Illustration Le Tui Na
Le Tui Na, signifie pousser (TUI - 推) et saisir (NA - 拿). C’est l’ensemble de méthodes et techniques manuelles qui visent à faire circuler et équilibrer l’énergie des viscères, des articulations, des ligaments et des muscles.
 
Illustration Les Plantes Chinoises

Les plantes sont utilisées afin de renforcer le ré-équilibrage énergétique des viscères.

Pour en savoir plus, visitez la page Les plantes chinoises

 
Illustration Les ventouses
Les ventouses, sont appliquées à des endroits précis, correspondant à des points d’acupuncture choisis en fonction du déséquilibre énergétique.
 
Mobilisations ostéo-articulaires et musculaires Zheng Gu (Ostéopathie chinoise traditionnelle)
Il s’agit d’un ensemble de mobilisations ostéo-articulo-musculaires qui visent à équilibrer l’énergie des zones articulaires, ligamentaires ou musculaires.
 
Illustration Moxibustion Ito-thermie : stimulation des méridiens, shiatsu
JPEG - 15.3 ko
Docteur Ito

L’Ito-thermie est une méthode d’un médecin japonais, le Dr. Ito.

L’Ito-thermie est une approche très originale qui permet de stimuler les méridiens à l’aide de deux tubes métalliques contenant chacun un bâtonnet d’encens dont le bout a été porté à incandescence.

La technique :
L’Ito-Thermie réunit à elle seule les principes de 5 disciplines ancestrales :

  • acupuncture (actions sur les points vitaux),
  • massage,
  • moxibustion,
  • aromathérapie
  • et Shiatsu.

Des bâtonnets d’encens, composés de sept herbes (dont le pin, le cèdre, l’armoise, le néflier du Japon et le keihi) et d’un minéral, sont consumés dans des instruments métalliques spécifiques appelés reionki (冷温器).

Les reionki sont mis en contact de la peau par le biais d’un massage sur l’intégralité du corps en suivant un certain protocole, en réalisant des spirales ou bien en s’arrêtant sur des points spécifiques.

Une sensation de douceur et de chaleur envahit tout le corps au fil de la séance.

L’Ito-Thermie induit un rétablissement de l’équilibre Yin-Yang.