Contenu

Un nouveau souffle pour l’esprit : Organes et émotions, tout est lié

Le corps bouge quand on le débloque psychiquement.

Inversement, à la suite d’un traumatisme émotionnel, le corps se verrouille, le cerveau des émotions se bloque et la psychothérapie n’avance pas.

En effet, par exemple, sur un deuil très lourd, fortement inscrit dans les tissus, la médecine traditionnelle Chinoise permet d’inviter le patient à cheminer autrement avec lui-même. C’est comme si on mettait un autre souffle à l’intérieur du corps, un nouveau Qi.

La médecine traditionnelle Chinoise peut corriger les effets des troubles de l’énergie, provoqués sur un organe par l’énergie perverse interne psychique, ainsi que les répercussions, en insuffisance ou en excès, induites suivant la loi des « cinq éléments » du INN-YANG ou de toute la complexité des phénomènes énergétiques combinés aux autres stress d’origine externe par exemple.

Par son action équilibrante sur les organes, véritables archétypes et méridiens, la médecine traditionnelle Chinoise pourra avoir un effet bénéfique sur le psychisme, diminution de l’anxiété, diminution de la tristesse ou des états dépressifs de telle ou telle partie du corps, des organes, amélioration de la sensation de fatigue, du prurit, ou des lésions cutanées, d’asthme ou d’urticaire, des troubles digestifs variés, etc.