Contenu

Un peu d’histoire ?

YANG SHENG FA signifie littéralement "Méthode pour préserver la santé".

Yang Sheng est une expression composée du caractère Yang 养 qui littéralement signifie nourrir/entretenir, et de Sheng 生 qui lui signifie la vie/vivre. En chinois, l’expression dans son usage actuel signifie simplement « se garder en bonne santé » mais son origine traditionnelle est beaucoup plus complexe, et incorpore toutes les formes d’arts chinois, qu’ils soient corporels, culinaires, calligraphiques ou artistiques.

Fa signifie la méthode, la loi. Cette méthode est issue de l’expérience transmise par les sages de la Chine ancienne, adeptes de la philosophie taoïste. Le Taoïsme est l’une des trois grandes écoles philosophiques qui imprègnent la pensée et la culture chinoises, les deux autres étant le Confucianisme et le Bouddhisme. "Nourrir la vie", c’est savoir comment entretenir sa santé et vivre mieux plus longtemps.

Remontant aux sources même du taoïsme, pratique attestée par des textes d’une époque relativement reculée, le jeûne et l’abstinence des céréales (graines), des Glucide-hydrates de carbones, apparaît comme l’un des moyens d’échapper au vieillissement prématuré et de garder la santé.

Tantôt dans le Bowushi de Zhang Hua (232 +300), Le Baopuzi neipian de Ge Hong (283-343), l’abstinence des nourritures céréalières a persisté tout au long de son histoire, ainsi que dans les principales œuvres médicales de la Chine ancienne, en particulier, la matière médicale impériale ’Ben Cao Pin Hui Jing Yao’ 本草品彙精要(+1505), la matière médicale ’Shen Nong Ben Cao Jing Ji Zhu’ 神農本草經集注 (+500) et le ’Classique de l’Intérieur de l’Empereur Jaune’ ’Huang Di Nei Jing’ 黃帝內經, rédigé il y a 2000 ans.